La grosse nouvelle, tout le monde la connaît;

Le parlement européen adopte la nouvelle directive sur le droit d’auteur à l’ère numérique et il faudra voir ce que ça donne.

European Commission :

http://europa.eu/rapid/press-release_STATEMENT-19-1839_fr.htm

ActuaLitté :

https://bit.ly/2FKKnIW

Journal du Geek :

https://bit.ly/2uG40vb

 France Culture

https://bit.ly/2u

1024px-2007_07_16_parlament_europejski_bruksela_26

Entrer L’espace Léopold, le siège du Parlement européen à Bruxelles. Chambre principale du Parlement. Vue à l’extérieur d’une session Source : Wikimedia Commons Photographe : Alina Zienowicz Ala z

 

 

Il faut quand même se rappeler que la situation actuelle découle de décisions prises aux débuts du Web :

D’abord laisser une très large marge de manœuvre sans aucun contrôle à l’entreprise privée qui possède à peu près 100% de l’expertise en matière de technologies. Les États commencent à peine à poser des questions et à tenter de comprendre « quoi est quoi ».

 

Ensuite, laisser établir un système où ce qui n’a à la base pas de valeur, la tuyauterie, coûte très cher à l’usager pour donner accès au contenu qu’il veut veut voir et qui doit être gratuit parce que l’accès est justement prohibitif. Selon différentes estimations, il en coûte environ de 1 à 5 cents américains, quelques centimes d’euros, pour produire un gig de bandwith. Le taux de profit des entreprises de télécoms canadiennes sur cette production est évalué à 3 900%.

How much does bandwidth actually cost?

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s