Les plateformes d’édition et de publication en mode cryptomonnaie se multiplient

Famille écrans

Et elles se multiplient rapidement. Profiter d’un tour d’horizon plus complet qui explore en même temps en détail comment fonctionnent ces plateformes demanderait quelques dizaines de pages. Mammouth songe à une publication spéciale mais en attendant, voici une brève présentation des principales plateformes repérées avec une courte description.

Commençons par les plateformes dédiées uniquement au livre. Les deux utilisent le « contrat intelligent » ou Smart Contract. Ce dernier, basé sur la « chaine de bloc » ou blockchain est un protocole informatique qui en principe, offre davantage de fiabilité et de sécurité à l’exécution d’un contrat sans avoir à passer par des intermédiaires comme les avocats.

Une fois qu’un auteur/éditeur a signé un « Smart Contract » il est formellement contraint de produire le livre dont il a proposé le plan sur la plateforme de cryptomonnaie

Bookchain  Création de la boite techno Scenarex de Montréal, Bookchain a fait l’objet d’un lancement à Nashville lors du Digital Book World de 2018

La plateforme est une variante de « l’agnosticisme cryptomonnaie » : les lecteurs/acheteurs n’ont pas besoin de connaître les cryptomonnaies ni de disposer d’une série de portefeuilles informatiques (« Wallet ») pour participer. Le processus de participation au financement d’un livre se veut fluide. Bookchain permet à un usager inscrit d’acheter n’importe quel livre via le contrat intelligent. Les exemplaires numériques peuvent être limités en nombre par leur auteur/éditeur comme ce serait le cas en mode papier. Chaque exemplaire est également marqué numériquement. Au contraire du livre numérique, l’usager est entièrement propriétaire de son exemplaire et peut le revendre.

Les livres sont lus sur n’importe quel dispositif mais à partir du Web.

Publica   reprend le même modèle mais nuance importante : l’usager achète le livre avant qu’il ne soit produit. Publica fait donc office en quelque sorte de plateforme de socio-financement. Mais il y a plus. En s’appuyant sur la blockchain, le livre devient la monnaie, la valeur d’échange financière. C’est ce que Publica nomme les « readable tokens »

Les autres plateformes se dédient à des formes variées de publications, souvent à travers des formats blogues qui deviennent potentiellement autant de webzines. Elles ont des systèmes plus ou moins complexes de crypto-monnaies; Steemit  fonctionne avec le Steemque nous avons vu dans l’entrevue de Walid Romani à propos de la Revue H.

D’autres comme Publish Ox utilisent plusieurs crypto-monnaies alors que d’autres encore comme Minds usent d’un jeton ou « token » pour les échanges sur la plateforme, le jeton en question pouvant être échangé pour de la monnaie réelle une fois passé à travers plusieurs nivaux de protocoles informatiques. Une opération complexe absolument hors de portée du lecteur lambda.

Ces plateformes récompensent l’auteur mais aussi celui qui aime le contenu et celui qui le partage, bref, la chaine en mode média social que l’on trouve sur un Facebook.

La plus connue de ces plateformes est pour l’heure Medium. Une sorte de Huffington Post en mode crypto-monnaie. Sur Medium par contre, seuls les auteurs sont récompensés.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s