Oui, la chaine de blocs et le « token » vont bouleverser l’édition

cropped-logo-5-b-petit-mammouth.jpg

Désolé auteurs et éditeurs. Vous avez mal digéré le livre numérique, mais la prochaine vague de transformation numérique s’annonce de plus grande ampleur.

Depuis 1993 que l’animal explore les frontières virtuelles, Mammouth numérique s’est rarement (sinon jamais) trompé lorsqu’il s’agit de flairer un bouleversement. Le dernier en date étant l’érosion de la télé au profit des productions diffusées à partir du Web. Ceux qui ont suivi L’Argent du Web sur Facebook au tournant des années 2009 et 2010 s’en souviendront.

En bien comme en mal, la chaine de blocs s’annonce comme un acteur de changements incontournables. L’édition a géré le livre numérique en sabotant le produit le mieux possible; notamment avec une pratique systématique de prix très élevés. Ce qui a permis à Amazon de s’ériger en premier fournisseur de livres numériques partout dans le monde et de créer ainsi deux réseaux du livre : l’ancien et celui d’Amazon.

La chaine de blocs et le token ou jeton offrent de grands avantages au secteur du livre :

– la transparence des transactions et donc aussi de la distribution des revenus et des droits;

– la simplicité de la gestion qui peut se passer d’intermédiaires. Ça ne fera pas le bonheur de tous, évidemment;

– la possibilité d’établir des relations plus saines entre auteurs et éditeurs grâce à des processus transparents;

– la possibilité de se réconcilier également avec les usagers puisque la chaine de livres permet la revente d’un exemplaire dans risque de spoliation pour les détenteurs de droits et que le jeton sert de marqueur d’une manière bien plus simple et respectueuse que l’infâme DRM;

– la possibilité de financer de l’édition de livres grâce à la chaine de blocs, ce qui peut être plus simple et plus facile que le sociofinancement.

Évidemment le contraire est possible. Par exemple :

– en laissant encore une fois tout le terrain aux Amazon de ce monde, notamment tout ce qui concerne la gestion des droits des livres. Parce qu’Amazon c’est énormément d’auteurs autopubliés et de petites boites d’édition. Il ne manque pas grand-chose pour que les auteurs traditionnels s’y joignent systématiquement;

– en aggravant la piraterie. Sur ce sujet, les ingénieux et joviaux créateurs technos sont prompts à imaginer le bien commun à travers leurs inventions. Le problème c’est que l’éditeur et l’auteur en ont déjà plein les bras avec la pratique de leur métier. Plus les couches de technologie à connaitre s’accumulent, plus leur métier devient difficile.

Parce que jeton et chaine de blocs sont en voie de devenir des éléments majeurs du paysage de la culture numérique, Mammouth a entrepris de publier une série d’articles pour expliquer les tenants et les aboutissants du phénomène. Ici ou sur des sources d’information qui vous conviennent mieux, prêtez attention.

Peut-être (…) qu’il serait souhaitable que les États de l’Occident s’associent afin de bannir cryptomonnaies et chaine de blocs mais les chances que cela puisse se réaliser et mis en pratique sont infimes.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s