Il y a le livre audio et le livre audio

Comme nous avons pu le lire ici auparavant, Audible, filiale d’Amazon qui produit des livres audio est poursuivi par des éditeurs qui lui reprochent d’ajouter du texte non autorisé (des légendes en fait) aux livres, et ce sans en informer les éditeurs en question.

Audible vient récemment de présenter sa défense qui mérite un examen de près. Audible prétend que son usage technologique du texte du livre mis en audio entre dans les limites de l’usage raisonnable (« fair use »). Au fur et à mesure que la bande sonore qui reproduit oralement le livre se déroule, une fenêtre affiche 20 mots à la fois du livre original, au rythme du déroulement de la bande. Puisqu’il est impossible de lire plus de 20 mots à la fois et que ces mots apparaissent de manière contrainte, en suivant le rythme du son, Audible prétend qu’elle n’utilise pas le livre, mais offre un service d’intérêt public.

Bien des éditeurs vont grincer des dents en entendant cela.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s