Ce qu’Amazon sait de ses lecteurs

Amazon

 

Le superbe The Guardian, journal anglais qui porte une attention soutenu au livre numérique, publiait récemment un article de l’un de ses collaborateurs spécialisés en technologie à propos de toutes les données qu’Amazon amasse sur ses lecteurs.

Kari Paul profitant d’une toute nouvelle loi californienne protégeant la vie privée a demandé à Amazon de lui donner accès à toutes les données que l’entreprise avait accumulées sur lui.

En dehors des fichiers attendus : historique d’achats, adresses de facturation et d’envoi, etc., il a également déniché deux fichiers Excels de 20 000 lignes chacun, détaillant avec minutie ses habitudes de lecture sur l’application Kindle installée sur son iPhone.

Par exemple le moment exact où il a commencé à lire un livre précis et celui où il s’est arrêté. Chaque période de lecture sur chaque livre est ainsi soigneusement consignée de même que les passages soulignés et ceux copiés sur le clipboard du iPhone ou même les recours au dictionnaire de Kindle.

Inutile pour le fonctionnement de l’application, cette masse de données, additionnée à celles d’autres lecteurs et soumise à des algorithmes de corrélation peut donner des résultats que l’individu normal est incapable de prévoir et comprendre souligne Kari Paul. D’où le danger à laisser aller ce type de pratique sans l’encadrer peut-on conclure.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s