Éditeurs de journaux : faire payer les (très ) riches

Victor_Hugo-Octopus

Par Victor Hugo

La récente décision de l’Australie d’imposer à Google et Facebook un partage de revenus publicitaires avec les éditeurs de journaux fait des émules. La Malaisie a annoncé son intention de faire de même

et les éditeurs canadiens exigent de leur gouvernement qu’il légifère dans le même sens. Dans le passé, lorsque Google a été menacé d’une forme obligatoire de partage quelconque, la réaction de la puissante multinationale a été de retirer les journaux locaux de ses liens. Une chose que les éditeurs ont comprise depuis c’est qu’avoir dix fois plus ou dix fois moins de visiteurs à cause de Google ne change absolument rien à leurs revenus. Et les menaces de la puissante multinationale ont évidemment d’autant moins de poids.

La crise de la Covid-19 va peut-être permettre d’ancrer dans les réflexions des différents états que la croissance de l’économie des GAFA et des places boursières de la planète n’a rien à voir avec la santé économique de nos sociétés. Or les GAFA ne paient pas d’impôt ou alors très peu. Mais ces pieuvres numériques siphonnent par contre des sommes colossales des économies nationales. Le pire, c’est que leur seule utilité est d’être omniprésentes. Elles n’ont à proprement parler, aucune fonction indispensable.

Le monde n’a tout simplement pas besoin d’un Amazon, d’un Google ou d’un Facebook. Quant à Apple, la firme américaine ne constitue pas la fin de l’innovation. Si elle n’existait pas, elle serait simplement remplacée par autre chose. Peut-être que la meilleure solution consisterait pour les différents pays à soutenir le développement coopératif de ressources numériques basées sur les besoins des communautés locales.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s