Le projet Gutenberg, les algorithmes et les droits

Comme le signale Lettres numériques, un superbe webzine sur le livre numérique, le Projet Gutenberg a eu cet été un petit accrochage avec l’Italie qui l’a pendant un mois mis sur la liste des sites pirates pour une question de mésinterprétation des droits sur un titre passé dans le domaine public. Le Projet Gutenberg publie et offre gratuitement et en toute transparence des livres qui appartiennent justement au domaine public.

Mais il y a plus de 200 nations inscrites à l’ONU et pour la majorité, chacune a ses règles concernant ce qui fait ou non partie du domaine public. Souvent, pour des raisons pratiques, un algorithme fait le tri. Il serait peut-être temps qu’un seul organisme pilote un (1) algorithme qui fasse le tour de la question pour l’ensemble des législations de la planète.

Les seuls algorithmes « globaux » à l’heure actuelle sont ceux des GAFAs. You Tube par exemple appartient à Google. Son algorithme contrecarre bien souvent les projets de ceux qui déposent une vidéo en ligne que le réseau social juge illicite. Même si dans sa contrée, le vidéo en question est tout à fait libre de droits.

Sauf que l’algorithme est américain. Parce qu’il a été écrit pas des Américains. Pour qui le droit international est évidemment celui made in USA.

Bref, le Projet Gutenberg n’a pas à se taper la tâche extrême d’écrire un algorithme universel. L’UNESCO pourrait. Ou une autre organisation internationale digne de confiance et avec des moyens ad hoc.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s