La pluie

La pluie tombe

Les cendres

D’un dieu consumé 

Couvrent le monde

De leurs échos

D’infinis

Le rêve de ce rêve

Se répand

Trouve des rigoles

Et des mondes disparaissent

Vont sécher

Sans un atome

De mémoire

Laissé en arrière

Sinon nos cauchemars

Qui la prochaine nuit

Grandiront d’une nouvelle

Géographie

Endormis

Nous sommes les témoins

Soumis

D’espaces autres

Nous respirons

Les yeux fermés

La poussière

De leurs élans

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s