Google enrôle d’office ses usagers pour le développement de son nouvel outil publicitaire

Dans un récent reportage, l’Electronic Frontier Foundation ou EFFrévèle que Google a conscrit d’office jusqu’à 5% des usagers de Chrome à travers toute la planète pour la mise au point de FLoC ou Federated Learning of Cohorts.

FLoC doit remplacer l’usage des infâmes témoins (cookies) chez Google. Comment? L’idée est de regrouper les usagers présentant les mêmes profils de comportements et de les offrir aux annonceurs. Chaque navigateur de chaque usager se verrait donner une identité (ID) signalant son appartenance à une cohorte précise. Un des problèmes identifiés par l’EFF qui a enquêté sur FLoC est le « fingerprinting » la capacité d’amasser discrètement différentes parcelles d’information permettant d’identifier précisément un navigateur et le comportement de son utilisateur.

On se répète, mais le seul choix acceptable en publicité numérique est de laisser à l’usager l’entier contrôle de son identité numérique et de ses données confidentielles.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s