La publicité en ligne : du pur gaspillage

En étayant son propos de nombreuses références, l’experte en commerce numérique Michelle Blanc fait une démonstration soutenue des carences de la publicité en ligne, à commencer par la fraude massive qui caractérise ce type d’opération. La facilité avec laquelle les clics peuvent être accumulés via de simples opérations de piratage informatique et le fait que les agences se contentent de refiler à leurs clients des listes de statistiques sans en vérifier la valeur, font en sorte selon Madame Blanc, que la fraude publicitaire constituerait la deuxième activité criminelle la plus lucrative pour la pègre après la drogue. Rien de moins.

Ce qui nous stupéfie nous, c’est l’indigence absolue de cette publicité avec laquelle les YouTube, Twitter et autres Facebook de ce monde polluent nos fils. Pourquoi diable s’acharner à nous espionner soi-disant pour notre bien si c’est pour nous refiler un stock publicitaire aussi pourri?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s