La romance en hausse

Cet article de l’excellent webzine Lettres Numériques, fait état de la croissance du marché du livre de romance en France en 2020.

Il n’y a pas de chiffres globaux applicables à l’ensemble de l’édition mais le cas échéant, cela signifierait simplement que les publics francophones se mettent au diapason du marché anglophone où la romance constitue un secteur très actif. L’organisation Romance Writers of America rapporte que déjà en 2016, le marché du livre de romance représentait 23% du total des ventes dans le marché de la fiction aux États-Unis.

C’est un genre où le lectorat féminin domine très largement avec autour de 85% des usagers et 9 millions de livres vendus dans les six premiers mois de 2018. Ce, sans compter Amazon où la romance en mode numérique, et autopublié (!) constitue traditionnellement un secteur fort. En 2019 le livre autopublié constituait 60% de l’inventaire de Kindle et en 2018 déjà, plus d’un demi-million de livres numériques provenant de 142 000 auteurs différents avaient été publiés.

Cela fait un énorme marché dont on connait peu de choses depuis que le regretté Author Earnings a fermé ses portes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s