Les sites pirates font une fortune grâce au placement publicitaire

Ils encaissent plus de un milliard de dollars US par an (environ 860 millions d’euros ou 1,300 millions de dollars canadiens) selon cet article du webzine TorrentFreak, un site à suivre pour ceux qui s’intéressent au piratage de contenus culturels: musique, livres et films notamment. L’article s’appuie sur une étude du groupe Digital Citizens Alliance qui révèle notamment que des technos géants comme Facebook, Google et Amazon paient des sites pirates pour afficher leurs publicités!

L’étude évalue en fait à 1,3 milliard US (soit 1,11 milliards d’euros ou 1,66 milliards $ Can.) par an la valeur globale du marché publicitaire pour ces sites pirates qui font des affaires d’or dans le marché culturel, en s’appropriant illégalement surtout des films, mais également des livres et des pièces musicales. Pour ce qui est des livres, nous avons déjà abordé les – nombreux– problèmes de piraterie.

Le trafic publicitaire se fait également sur les applications que téléchargent des usagers et le tiers d’entre elles les expose directement à la fraude ou à des logiciels malveillants.

Le marché combiné; publicités et abonnements de ces sites et applications s’élève à environ 2,3 milliards US (soit 1,95 milliards d’euros ou 2,95 milliards $ Can.) et ne tient pas compte d’autres sources de profits comme les revenus des opérateurs de services qui s’allient avec des pirates ou la valeur des données de consommateurs revendues au noir.

Digital Citizens Alliance est un groupe de défense des droits des consommateurs Internet qui regroupe des spécialistes technos, des entreprises et des citoyens qui luttent contre les abus numériques. Avec son partenaire White Bullet, le groupe a passé en revue pas moins de 84 000 sites identifiés comme affichant des contenus illicites.

Nous en parlions au printemps dernier en citant l’experte en marketing numérique Michelle Blanc, le marché de la publicité en ligne sur les médias sociaux notamment, a des ratés. Et ces ratés sont nombreux.

Ce qui devrait amener nos gouvernements, qui y investissent massivement notre argent, à se poser quelques questions.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s