Le livre américain va bien, très bien

Source: Wikimedia Commons. Science library of Upper Lusatia in Görlitz, Germany. Ralf Roletschek
Creative Commons Attribution 3.0

Publiée par le site InfoDocket (dédié essentiellement aux actualités concernant les bibliothèques) : la compilation des chiffres-clés du plus récent rapport des ventes de livres mensuelles aux États-Unis, celles d’octobre, émise par l’AAP (Associations of American Publishers).

Toutes catégories confondues, les ventes d’octobre 2021 augmentent de 23,1% comparées à un an auparavant et de 13,7% sur l’ensemble de l’année. À 84 millions $ US, les ventes de ebooks étaient en baisse cependant de 12,3% sur celles d’octobre 2020. Il fallait probablement s’y attendre. Les ventes de livres audio numériques étaient par contre en hausse de 10,3%.

Parlant des algorithmes et de la découvrabilité des livres

Source: Wikimedia Commons. Metadata edit.png
bookmanager mockup Jaindeepali

Terme à la mode en musique, la découvrabilité des contenus, en ce qui nous concerne; le livre, ça veut dire simplement ceci : les données numériques nécessaires pour qu’un éventuel lecteur qui le cherche trouve son livre accompagnent la présence numérique du livre en question partout où il existe : sur le web ou les réseaux sociaux.

Ça paraît simple, pourtant ce ne l’est pas. Que les données comme la maison d’édition, le nom de l’auteur, l’ISBN, le lieu et la date de publication etc, puissent manquer à l’occasion est une chose. Mais sur Internet, un livre francophone fait face à la redoutable concurrence de son équivalent anglo-saxon, traduit ou pas, qui lui par le simple poids du nombre de lecteurs potentiels, profite de la faveur des engins de recherche.

L’organisme Passerelle rapporte justement cette superbe initiative de l’État Français qui publie une feuille de route incluant 45 recommandations

pour améliorer la découvrabilité des contenus culturels.

Les algorithmes c’est super pour le livre mais…

Source: Wikimedia Commons. Lac algorithm.png
Pseudo-code of Lazy Associative Classification
Veloso, A., Meira Jr., W., and Zaki, M. J.

Un algorithme est programmé en fonction des intentions de la personne qui est derrière. Alors il n’est pas neutre. Il facilite peut-être la vente des livres numériques, permet de mieux les repérer en ligne. Si ça se trouve, comme cela arrive de plus en plus souvent, il permet même de les écrire. Mais sa représentation de la réalité peut-être tordue par un biais introduit par la personne qui en est à l’origine. Ou par celle qui en a commandé la programmation. Les exemples abondent.

Et cette vidéo

par la mathématicienne de renom Cathy O’Neil explique simplement et clairement pourquoi il faut traiter les algorithmes avec une solide dose de saine méfiance.

Une plateforme qui permet aux enfants d’apprendre à programmer leurs propres histoires interactives!

Une merveilleuse idée du MIT (Massachusetts Institute of Technology), Scratch est une plateforme où les écoliers apprennent à programmer en créant leurs propres histoires interactives. La création se fait en ligne sur le site et l’utilisation de Scratch est gratuite.

Toutes les actions de programmation nécessaires à l’histoire sont décomposées en catégories comme Motion, Sensing, Sound, Events, etc., puis en sous-catégories où il faut choisir la manoeuvre précise. Par exemple : « avance de 10 pas » ou  « attendre 3 secondes ». L’enfant doit bien sûr d’abord comprendre la fonction de chaque catégorie, ce qui lui permet ensuite de déterminer le rôle de chaque séquence précise puis de choisir.

Scratch propose des tutoriels et des idées de projets

Délibéré : une réflexion sur les aléas de l‘édition et de l’édition indépendante.

La revue culturelle critique numérique délibéré réfléchit ces temps-ci via la plume de l’auteure Juliette Keating sur les conditions économiques et structurelles qui contraignent le travail de l’édition indépendante. Dans sa dernière publication, elle se penche sur des initiatives prises par des librairies en France afin de retrouver malgré les pandémies en tous genres un rôle significatif dans la mise en valeur du livre produit hors des grandes maisons de l’édition et leurs best-sellers.

Pour découvrir les dessous de la chaine du live et comment elle fonctionne, c’est à suivre!

La Sorbonne met en ligne une bibliothèque numérique en accès gratuit!

Signalé encore une fois par le superbe webzine Lettres Numériques, la Sorbonne met en ligne une bibliothèque numérique libre d’accès et gratuite!

SorbonNum propose déjà plus de 1800 documents scientifiques ou patrimoniaux, dont les images peuvent être utilisées gratuitement, même dans le cas d’un usage commercial, moyennant le respect de certaines conditions (comme le droit d’auteur). La licence utilisée provient d’Etalab, organisme de gestion numérique de l’État français.

Un guide (gratuit) de ressources numériques pour l’enseignement

Nous avons quelques fois mentionné Free Technology for Teachers, le blogue consacré par Richard Byrne à dénicher, expliquer et recommander des ressources numériques gratuites pour ceux qui enseignent n’importe laquelle des 12 premières années d’éducation. Il n’y a pas longtemps, il offrait gratuitement son guide de ressources Ed Tech Handbook, en échange d’un abonnement à son infolettre. C’est en anglais évidemment mais l’information est tout à fait adaptable à un contexte francophone. Byrne passe en revue des dizaines de logiciels à partir du blogue pour la classe (quoi, comment et avec quel encadrement) aux recherches sur Google en passant par la production de vidéo par des étudiants, y compris avec de l’animation. 

Un « must » si vous pouvez mettre la main dessus!

La NASA publie une BD avec réalité augmentée

Signalée encore une fois par l’excellent webzine Lettres numériques, cette nouvelle ébouriffante qui nous apprend que la NASA a publié une BD avec à la fois un volet interactif et un autre en réalité augmentée, permettant de découvrir les décors d’une future station lunaire dont l’occupante est Callie Rodriguez, première femme sélénaute! L’ouvrage, disponible sous forme applicative ou en version plus modeste; en pdf, fait évidemment la promotion de la contribution des femmes à la science et à l’exploration spatiale.

La présence d’un onglet « Graphic Novels » sur son site laisse à penser que la NASA planifie de publier d’autres BD dans les prochains mois.