La CEE prend des mesures pour assurer l’équité sur les grandes plateformes de vente en ligne mais…

La Communauté Économique Européenne a récemment promulgué sa Législation sur les marchés numériques. Le but est de s’assurer que les géants comme Amazon ou le App Store de Apple accordent un traitement équitable à ceux qui veulent offrir leurs produits sur ces plateformes, ce qui inclut leurs compétiteurs. La loi veut empêcher notamment qu’une plateforme ne favorise ses propres produits, par exemple dans le moteur de recherche interne ou dans la présentation de ce qui est offert ou n’impose à des tiers des conditions qui nuisent à leurs ventes. Tout cela est bel et bon.

Mais en ce qui a trait au livre personne ne sait combien de bouquins une plateforme comme Amazon peut vendre sur un territoire donné, ni dans quelles catégories : fiction, romance, etc., ni non plus à qui : c’est-à-dire les acheteurs par tranche d’âge par exemple, ou par région.

Personne n’a accès à ces chiffres, donc personne non plus n’est en mesure d’évaluer l’impact réel de ces plateformes sur l’industrie du livre et c’est là un trou énorme dans la connaissance de chaque marché national. Une ignorance qui empêche les décideurs de prendre les décisions appropriées. Dans les circonstances, la loi actuelle prévient sans doute le pire. Mais ne répare pas nécessairement ce qui est brisé. Combien de temps une telle ignorance va-t-elle être tolérée?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s