Ce que l’on peut faire avec du papier, à nouveau

Le webzine Colossal propose un nouveau reportage, fascinant sur un artiste pour qui la feuille de papier devient la matière première du sublime. Patrick Cabral crée des figures animales ou de fantaisie extraordinaires qui laissent stupéfait. Et pouvons-nous bouder l’occasion d’être stupéfaits par quelque chose de magnifique plutôt que que par la bêtise ou l’horreur?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s