Où l’on apprend que finalement, suivre les internautes à la trace n’est peut-être pas nécessaire pour la publicité

Source : wikimedia commons
Halftoning introduction.png: Slippens / derivative work: McSush

Depuis que Apple exigeait de ses fournisseurs d’application qu’ils permettent à leurs usagers de choisir de ne pas être suivi à la trace par les fameux cookies (le fameux « opt-out »), il y avait un vent de panique chez les publicitaires, les annonceurs et bien sûr, tous les éditeurs qui vivent de la publicité. Ça veut dire en particulier les journaux dont les sections marketing se demandaient comment faire pour maintenir la valeur de l’inventaire publicitaire. Maintenant que le temps a passé et que la Californie vient de claironner son intention de légiférer dans le même sens restrictif, le discours change. Finalement, tout le monde semble réaliser que le suivi invasif des usagers n’est pas nécessaire pour assurer le succès des publicités. Un excellent article sur le sujet a été récemment publié par Digital Content Next et la lecture en vaut la peine. Reste à voir comment les Kobo et Kindle de ce monde vont réagir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s